Les fraises et les chômeurs

Et si certains chômeurs plutôt que les profs, comme l’a suggéré Sibeth Ndiaye, allaient ramasser les fraises tout en se protégeant?Chômage et fraises: cherchons le lien entre les paroles malheureuses de Sibeth Ndiaye concernant le corps enseignant (en saignant?) et ces fruits rouges…

Schéma de l’apport de la fraise, une fois cueillie! Pinterest

Sibeth Ndiaye pouvait paraitre très sympathique en début de mandat d’Emmanuel Macron: une femme jeune, dynamique, noire, souriante, une communication fluide… Mais avant-hier, elle s’est laissée aller à des paroles qui trahit la pensée politique, trop souvent répandue, hélas, parmi nos dirigeants: elle n’est pas sur le terrain, elle ne se met pas à la place de l’Autre. Pas de lien direct. Mais on ne peut pas la blâmer: c’est le cas de beaucoup. On peut juste lui signaler qu’elle n’a pas la fonction qu’elle mérite…

Marché de village fermé Photo: Valérie Doulevant

Alors, ce lien entre fruits et emplois, fraises et chômage?

Les fraises… une envie folle de fraises. Les chômeurs en rêvent-ils? Pourquoi ne pas prendre l’air pour ramasser ces fruits si goûteux et que l’on croyait uniquement cultivés à l’étranger. C’est vrai quoi: hormis l’été, sur les marchés du sud de la France, on trouve des fraises d’Espagne dans tous les supermarchés (en saison et hors saison d’ailleurs). Oui mais voilà: les marchés couverts et en plein air sont interdits par mesure de précaution, et c’est tant mieux. Alors? Eh bien, les responsables politiques n’ont qu’à envoyer la main-d’œuvre disponible, volontaire et en désœuvrement, dans les champs! Et si ce n’est pas possible, nous aimerions bien savoir pourquoi. Débat possible ici: vdoulevant@hotmail.fr

A quand des grandes chaines alimentaires aidantes et non pas focalisées sur leurs chiffres?

Supérette de village Photo: Valérie Doulevant

Personne n’en parle, peut-être existent-elle ces aides? En France ou ailleurs… Un lien direct entre salariés et productions locales pourraient s’instaurer.

Les petits livreurs comme dans cette région de Bordeaux, toujours, pourraient être aidés, soutenus dans leur effort. Dans nos villes françaises, les Uber Eats se plaignent de travailler dans des conditions sanitaires indignes pour livrer des repas, au péril de leur vie. On les comprend. (cf lien ). A quand les précautions? ( cf re-lien! )

Médias pessimistes en majorité. Ce mensuel de la banlieue de Bordeaux L’Echo des Collines fait exception

Partenaire d’Itinerrances Reportages, revue bénéfique à tout point de vue Photo: Echo des Collines

Ce petit journal associatif de la Rive Droite, dont le petit local se situe dans les petites collines de l’Entre-Deux-Mers, à deux pas de la métropole de Bordeaux, résolument positif, propose des sujets sérieux, factuels et actuels. Ce mensuel des Hauts de Garonne se tourne vers des personnes positives, des entreprises dynamiques et des événements heureux, qui trouvent leur souffle ensemble. Alors, fraises et chômeurs, l’équipe de bénévoles et son unique salarié(e), l’Echo des Collines, connaissent bien. On évoque plutôt dans leur région, l’asperge et les initiatives des habitants alentours. Alors, Sibeth, un conseil: changez de lecture. On ne vous en veut pas, personne n’est parfait, mais écoutez-nous, lisez-nous et regardez par votre fenêtre, levez la tête au lieu la garder dans le guidon! Smiley souriant si je pouvais!

A quand le thym?

Le thym et ses bienfaits Photo: Valérie Doulevant

» Le “Thym” est une plante médicinale majeure pour tout ce qui concerne l’immunité (toux, infections des voies respiratoires et ORL, bronchite, angine, grippe…). Plante très courante à l’état sauvage, le Thym vulgaris est connu comme un formidable antiseptique (virus, bactéries, champignons…). » voir Mr Ginseng. Cela n’a pas échappé à Santé Magazine .

Valérie Doulevant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *