Cri de détresse : une entreprise floiracaise réputée et sérieuse est en grande difficulté

Florent Cecchini, chef d'entreprise, veut sauver ses emplois

Florent Cecchini, chef d’entreprise, veut sauver ses emplois (Valérie Doulevant)

Aujourd’hui, l’entreprise Cecchini isolation (Floirac, Gironde) veut sauver sa peau et ses 42 emplois sur le fil du rasoir.

Un ras-le-bol de la part de son patron girondin qui dénonce l’incohérence d’un système économique général. Dans cette ambiance française dite de crise, la problématique des charges patronales et la logique des banques sont directement mises en cause. “Ma société existe depuis 40 ans, mon carnet de commandes est plein, mais… je  vais être obligé de licencier! Comment faire pour m’en sortir et éviter de sacrifier tous ces emplois!?” dit Florent Cecchini, désespéré par  la situation.

“Je ne veux pas me laisser anéantir mais je ne sais plus comment réagir…”

Quel avenir pour cette entreprise?

Société d’Exploitation Entreprise d’Isolation Florent Cecchini

Avenue des Mondaults

Kévin, employé chez Cecchini

Kévin, employé chez Cecchini (Valérie Doulevant)

Valérie Doulevant