Salon du polar de haut vol

AFFICHE-PSYCHO-

Scène de crimes

Scène de crimes à Fargues avec le salon Polar Entre-Deux-Mers

Salon du polar à Fargues Saint Hilaire: une première qui cartonne

En ce samedi de mai au temps mitigé, environ 3000 personnes se sont pressés samedi 13 mai 2017 vers le festival du Polar Entre-deux-Mers, sorte de salon de livres, exclusivement orientés vers enquêtes  et romans policiers, thrillers psychologiques… le tout organisé par l’association « Les Psychopathes du Polar » et orchestré notamment par Pépita Sonatine.

C’est à Fargues Saint Hilaire, en Gironde, que ce « vivier » d’auteurs se trouvait de 10h à 18h, dans ce nouveau bâtiment nommé le Carré des Forges.

Pour cette première édition, une trentaine d’écrivains étaient au rendez-vous, venant de France (Normandie, Paris, Marseille, Sud-Ouest…), de Suisse ou encore de Belgique.

Franck Thilliez, invité d’honneur, tenait le haut de l’affiche. Néanmoins ses compagnons d’écriture n’étaient pas tous des novices en la matière!

Police et justice au rendez-vous

Laurent Scalese, René Manzor et Nico Tackian étaient présents également et ils ont tous signé leurs livres avec sourire, gentillesse et bonne humeur.

Marin Ledun, (ardéchois qui vit dans les Landes), auteur également, se trouve être le parrain de l’association organisatrice, les Psychopathes du Polar et un ancien lieutenant de police actuellement en disponibilité, Olivier Norek, le parrain de ce 1er salon à Fargues Saint-Hilaire.

Deux grands noms également Claude Cancès, ancien patron de la Police Judiciaire du 36 Quai des Orfèvres (voir ce dimanche 14 mai 2017: Grands Reportages) et Danielle Thiéry, première femme commissaire divisionnaire de France aujourd’hui à la retraite, ont animé une conférence sur le thème de la police criminelle.

Littérature et cinéma

Une seconde conférence sur le travail d’écriture pour les séries télévisées s’est tenue, animée par Dominique Dayau avec René Manzor, Olivier Norek,  Laurent Scalese et Nico Tackian, auteurs-scénaristes.

A côté de ces grands noms, d’autres auteurs régionaux et non des moindres : Guy Rechenmann, Simone Gélin, Laurent Philipparie, Corinne Martel, que la carrière orientée dans les jeux vidéos et ses activités pour enfants inspire dans ses thrillers; Nicolas Feuz, bien renommé en Suisse, procureur en exercice à Neuchâtel; Barbara Abel venue pour sa part de Belgique, auteure notamment d’un roman adapté pour la TV, et bien d’autres écrivains encore (voir liste en fin d’article).

Succès attendu et surprenant à la fois, pour cette première édition du polar, mais très certainement pas la dernière …

Contact : les.psychopathes.du.polar@gmail.com
Les Psychopathes du polar Facebook

Valérie Doulevant

Franck Thilliez

Franck Thilliez

Claude Cancès

Claude Cancès

Danielle Thiéry

Danielle Thiéry en grande conversation avec Nicolas Feuz

Marin Ledun

Marin Ledun, auteur et parrain de cette manifestation

IMG_0716

Mehdy Brunet (premier plan) et Jean-Luc Bizien (second plan)

Corinne Martel

Corinne Martel

Barbara Abel

Barbara Abel

IMG_0712

; )

Photos: Valérie Doulevant

2 commentaires pour “Salon du polar de haut vol

  1. 17/05/2017 at 14:05

    Bon résumé de ce Salon qui ne demande qu’à grandir ! Bravo pour vos photos ! Bien à vous, Philippe

    La participation de tous et chacun fut très riche en échanges. Les bénévoles se sont mis en quatre pour accueillir de manière parfaite un public venu nombreux.
    Les passionnés ont créé des files d’attentes de plus de 30 mn pour se faire dédicacer leurs livres auprès de leurs auteurs favoris. Les auteurs ont été disponibles et ont joué avec simplicité avec leurs fans venus pour certains de très loin (Strasbourg, Paris, Tours, Rennes, La Rochelle, Montpellier et même un couple est venu de Suisse !
    Ce Salon devrait se dérouler sur deux journées l’année prochaine si j’ai bien compris ! Avis aux Psychopathes du POLAR !!

    • 17/05/2017 at 19:58

      Merci pour vos encouragements et les infos supplémentaires… Je serais ravie d’obtenir et de diffuser une ou deux de vos photos. Bien à vous. Valérie

Commentaires fermés.