Prêt libre de vélos à Washington

Washington lance ses vélos en accès libre et sans borne

Vélib à Washington depuis octobre2017 Photo: Grégory Philipps

Un vélo contre un téléphone

Il y a deux mois que la ville de Washington a lancé cette opération. Pour utiliser ces velib américains à Washington (chinois en fait), la procédure passe par une application pour téléphone portable. Les vélos libres à proximité dans la ville de Washington apparaissent sur une carte et il suffit de scanner le code QR imprimé sur le châssis pour désactiver l’antivol, placé sur la roue arrière. Une fois l’utilisation terminée, le cycliste gare le vélo et remet l’antivol. Un dollar par demi-heure d’utilisation, prix réduit pour les étudiants.

Derrière ce système, écologique en apparence du moins, se trouve le géant chinois Mobike, fabriquant de vélos chinois

Mobike: champion en écologie ou champion du business…

L’entreprise a reçu le 5 décembre 2017 le prix « Champions of the Earth », la plus haute récompense décernée par l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement…

On est en droit de se poser la question: comment et dans quelles conditions sont fabriqués ces vélos? Ecologiques jusqu’au bout?

Valérie Doulevant