Pollution de l’air et COP 21

collection-printemps

Dessin de Miss Lilou

Cette année, la Conférence annuelle sur le climat aura lieu à Paris, entre le 30 novembre et le 11 décembre 2015.

La COP, abréviation de COnférence des Parties, est une conférence supranationale sur l’environnement, ou plus précisément sur les changements climatiques. Cette année, elle se tient à Paris (Cop21 en 2015 => 21e conférence; Cop22 en 2016 => 22e conférence qui aura lieu au Maroc).

Et allez savoir ce que nous réservent ses conclusions.

Les paris sont ouverts… Rien, selon nous car les enjeux financiers sont ailleurs et que la priorité n’est pas là…

Ce week-end, Bordeaux et ses alentours sont bien lotis en terme d’air à respirer mais demain?

pollution-air-villes

Dessin de Wingz

On surveille l’air en Aquitaine

AIRAQ, créée en 1995, est l’association agréée par le ministère en charge de l’écologie pour la surveillance de la qualité de l’air en Aquitaine (AASQA). Elle est membre de la Fédération Atmo France qui suit l’évolution des polluants dans l’air et en informe le grand public.

Valérie Doulevant

Surveillance de l'air intérieur

Déplacez le curseur de votre souris sur les indices pour obtenir la liste des sous-indices de la ville concernée
Légende de l'indice ATMO
Cartes de prévisions

 

Aujourd'huiDemain

Commentaire du jour

Vendredi 4 décembre : les indices de la qualité de l’air sont bons sur Arcachon, BAB, Bordeaux, Lacq, Pau et moyen sur Périgueux. Des indices médiocres sont relevés sur Agen et Dax en raison de niveaux plus élevés en particules en suspension sur ces agglomérations. Samedi 5 décembre : en accord avec les conditions météorologiques, des indices bons à moyens sont prévus sur la région Aquitaine.

L’indice ATMO : définition et mode de calcul

L’indice ATMO  caractérise la qualité de l’air quotidienne d’une agglomération de plus de 100 000 habitants sur une échelle de 1 (très bon) à 10 (très mauvais) en fonction de la présence de polluants dans l’air (notamment d’ozone).

Pour une zone de moins de 100 000 habitants on parlera d’indices de la qualité de l’air simplifiés (IQA). Cet indice ne permet pas de mettre en évidence des phénomènes localisés de pollution mais une pollution de l’air globale.

  • Bordeaux  stations du Grand Parc, Talence, Bassens, Saint-Sulpice et Cameyrac, Ambès et Léognan.
  • Pau, de Billère et de Pau le Hameau.
  • Bayonne, de Bayonne Saint Crouts.
  • Lacq, de Lacq, Labastide Cérazacq, Maslacq, Lagor et Mourenx.
  • Périgueux, de Périgueux-Picasso.
  • Agen, de Agen-Armandie.
  • Dax, de Centre-de-secours.
Mode de calcul

Les indices des polluants de l’air sont construits à partir de 4 indicateurs de pollution de l’air pour lesquels sont calculés 4 sous indices :

  • le dioxyde de soufre – SO2
  • le dioxyde d’azote – NO2
  • l’ozone – O3
  • les particules fines – PM10

L’indice final est le plus élevé des 4 sous indices. Calculé de 0 à 24 h, il est estimé en cours de journée et fait l’objet d’une prévision de tendance pour le lendemain.

Les données de base pour le calcul journalier de chaque sous-indice sont :

  • la moyenne des concentrations maximales horaires observées pour le dioxyde de soufre (SO2), le dioxyde d’azote (NO2) et l’ozone (O3)
  • la moyenne des concentrations journalières observées pour les particules en suspensions (PM10)

A noter qu’à partir du 1er mars 2015, et comme le permet l’arrêté ministériel du 21 décembre 2011, les sous-indices SO2 ne sont plus calculés pour les agglomérations de Bordeaux, Pau et Bayonne, au vu des faibles niveaux relevés sur ces dernières années. Le sous-indice SO2 continue toutefois à être calculé sur la ZI de Lacq.

Les indices CITEAIR

L’indice CITEAIR a pour objectif de présenter la qualité de l’air dans les différentes villes européennes de manière simple et comparable. En Aquitaine, vous pouvez consulter les indices quotidiens pour les villes de :

Indice

SO2

NO2

O3

PM10*

1

0 à 39

0 à 29

0 à 29

0 à 6

2

40 – 79

30 – 54

30 – 54

07 – 13

3

80 – 119

55 – 84

55 – 79

14 – 20

4

120 – 159

85 – 109

80 – 104

21 – 27

5

160 – 199

110 – 134

105 – 129

28 – 34

6

200 – 249

135 – 164

130 – 149

35 – 41

7

250 – 299

165 – 199

150 – 179

42 – 49

8

300 – 399

200 – 274

180 – 209

50 – 64

9

400 – 499

275 – 399

210 – 239

65 – 79

10

>=500

>=400

>=240

>=80

 * Echelle modifiée par l’arrêté du 21/12/2011 applicable au 01/01/2012.

Arrêté du 21 décembre 2011 modifiant l’arrêté du 22 juillet 2004 relatif aux indices de la qualité de l’air.

L’indice CITEAIR : définition et mode de calcul

Ces indices ont 5 niveaux, avec une échelle allant de 0 (très faible) à >100 (très élevé), il s’agit d’une mesure relative de la quantité de pollution dans l’air. Ils sont fondés sur les 3 polluants majeurs en Europe :

  • les particules (PM10),
  • le dioxyde d’azote (NO2)
  • l’ozone (O3)
  • et permettent de prendre en compte 3 polluants supplémentaires (le CO, le SO2 et les particules fines (PM2.5)) là où les données sont disponibles.

Le calcul de l’indice s’appuie sur un ensemble d’indices de qualité de l’air existants sur différents sites web d’Europe et d’ailleurs. Il reflète autant que possible les niveaux d’alertes européens ou les valeurs limites journalières. Pour mieux comparer les villes, indépendamment de la nature de leur réseau de surveillance, deux indices ont été définis :

  • l’indice de fond, représentant la situation ambiante de l’agglomération concernée (à partir des mesures des stations de fond),
  • l’indice trafic, représentatif de la situation à proximité des rues où le trafic est intense (à partir des mesures des stations à proximité du trafic).

Pour plus d’informations sur l’indice CITEAIR : www.airqualitynow.eu