Leïla Alaoui est décédée

Jeune photographe franco-marocaine, Leïla Alaoui est morte à 33ans.

Suite à son opération due à l’attentat perpétré au Burkina Faso, cette artiste et femme humanitaire a succombé à ses blessures par balles.

Elle était attablée à la terrasse du café Capuccino qui jouxte l’hôtel Splendid sur l’avenue Kwame Nkruma, la principale artère de Ouagadougou (cela cela rappelle vaguement un autre fait pas si lointain que cela dans une autre capitale…), Leïla Alaoui avait été blessée de cinq balles lors de l’attaque meurtrière du vendredi 15 janvier 2016, qui visait les lieux les plus fréquentés par les étrangers dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

Suite à ses blessures, elle avait subi une lourde opération chirurgicale qui avait duré plus de six heures et semblait hors de danger. Malheureusement, son cœur n’a pas tenu…

Appréciée des milieux culturels et médiatiques pour son travail singulier et touchant sur les identités plurielles, son engagement personnel pour des causes humanitaires, elle avait notamment réalisé une série nommé Les Marocains, sur l’errance tragique des migrants, ou sur la diversité ethnique et culturelle du Maroc.

Au Burkina Faso à la demande d’Amnesty International, elle devait y réaliser un reportage photographique… Elle n’en aura pas eu le temps.

leile allaoui

Leila Allaoui, jeune photographe et réalisatrice franco-marocaine, morte dans l’attentat de vendredi 15 janvier au Burkina Faso, à la terrasse d’un café